29 janvier 2010

Pourquoi les Chinois ne tiennent pas l'alcool : la révélation

# 0

IMGP2794  Alors que je lisais un article du Science & Vie N°1109, abordant une théorie avancée par le Docteur D'adamo qui prétend que chaque individu devrait adapter son régime alimentaire suivant son groupe sanguin, j'ai enfin  pu comprendre pourquoi les Chinois et les Asiatiques en général étaient si rapidement ivre.

Bien que cette théorie soit clairement remise en cause par la communauté scientifique, une exception existe.

Science et vie

A priori, les Asiatiques possèdent un gène commun qui les rend particulièrement sensible à l'alcool. Bien que je n'ai pas constaté la cause, je peux vous dire que la conséquence est bien remarquable lorsque l'on sort en club en Chine, très amusant.

12 janvier 2010

Google change sa politique par rapport à la Chine

# 1

Logo_cn  Alors que la censure en Chine est plus que jamais d'actualité, Google, a pris la décision de ne plus censurer les résultats sur son moteur de recherche.

En effet la société californienne à subit ces derniers temps de nombreuses attaques informatiques provenant de l'empire du milieu, celles-ci ce sont a priori étendues à 20 grandes autres sociétés.

Ces attaques représentaient en grande partie des tentatives de piratages de boites Gmail appartenant à des activistes engagés pour les droits de l'homme en Chine.

En raison de ces attaques, de la politique de surveillance de Pékin et du mal-être par rapport aux règles auxquelles Google devait se plier, la décision de revoir les activités commerciales a été annoncée par David Drummond, directeur juridique. Concrètement cela signifie que Google ne souhaite plus censurer les résultats de son moteur de recherche.

Bien entendu, le prix à payé pourrait-être est que le moteur de recherche soit totalement banni et qu'à terme, les locaux de Google Chine soient fermés.

Pour ma part je trouve que c'est une décision très courageuse et d'importance mondiale. Je me demande comment le géant Chinois va réagir par rapport à cette décision. Il faut savoir que le moteur de recherche Californien possède 30% de part de marché contre 60% pour le moteur Chinois Baidu.com.

A mon avis le gouvernement ne va pas modifier sa position, il n'est pas encore prêt. Mais c'est sûrement un premier pas vers une transition longue et ardue.  

source: http://googleblog.blogspot.com/2010/01/new-approach-to-china.html

28 décembre 2009

CCTV et les commentaires du billard sans queue

# 2

Un reporter de CCTV s'est amusé à détourner les commentaires d'un reportage sur le billard sans queue. Très amusant et il fallait oser. En passant le mec est très habille de ses mains!


Source: ChinoFrance.net

04 octobre 2009

Chengde

# 0

Chengden ou encore le moment où j'ai eu le plus froid de toute ma vie.

(je vous invite à lire cet article avec un fond musical que vous trouverez dans dans la colonne de droite)

Et pourtant le début de l'aventure ne nous destinait pas à cet endroit de la Chine.  Alors que mon ami Sébastien me rendait visite, nous comptions faire autre chose que Pékin et Tianjin. Notre volonté se tournait à ce moment vers Shanghai. Nous voilà partis un après-midi pour acheter des tickets de train pour le lendemain. Malheureusement aucune place n'était disponible avant au moins 2 jours. J'ai bien tenté de réserver des places d'avion sur un comparateur de vol en ligne comme monnuage.fr pour trouver un vol par cher mais il n'y avait pas de places disponibles.

Je devais dégoter une ville intéressante, non loin d'ici et surtout avec des transports disponibles. J'ai donc regardé la carte de mon Lonely Planet, dans la région du Hebei et je suis tombé sur Chengde. La ville semblait un bon compromis avec des lieux culturels intéressants et à seulement 7h de bus pour approximativement 7€. Direction la gare routière où des chinois nous ont encerclés pour discuter avec nous, bien entendu nous avons eu une discussion très passionnante, pas très intelligible… Après 30 minutes au guichet où la communication était également hasardeuse, nous avons enfin réussi à acheter les places: le départ se faisait à 6h du matin, une modalité pour un chinois.

Une chose venait corser le tout, Cyril et moi-même n'avions pas nos passeports. Nous avions dû les laisser à l'université pour prolonger la date de validité. J'ai donc passé la nuit entière à préparer le voyage et à tenter de savoir si le passeport était obligatoire pour avoir une chambre d'hôtel et la réponse fut "oui". Commençant à connaitre la Chine nous avons choisis l'option "on verra bien", la dernière solution étant de dormir dans les bains, souvent moins chère qu'une chambre d'hôtel. 

Nous sommes donc partis à 5h du matin de l'appartement. Il fessait encore nuit et froid, tout le monde avait du mal à être lucide. A la gare il y avait déjà de nombreux chinois, les petits stands de nourriture sur les trottoirs fonctionnaient déjà. Nous avons pris le bus tant bien que mal, puis j'ai dormi tout du long du voyage à la différence de mes compagnons, la nuit blanche m'avait épuisé, je me souviens uniquement que les paysages étaient arides et que je crachais de la fumée dans le bus à cause de  la température.

IMGP3541  IMGP3536  IMGP3540

Notre arrivée fut pour le moins violente. Il faisait atrocement froid, la place où le bus nous déposa paraissait vieille et notre présence a vite été remarquée. Nous étions les seuls étrangers à l'horizon et a priori, ils ne couraient pas les rues. Tout avons pensé la même chose: "comment quitter cette ville glaciale et pommée"? Nous avons donc cherché dans la gare, aux guichets mais aussi via des chinois qui nous proposaient de nous ramener en voiture pour un prix modique. Mais très clairement, c'est une option à éviter. Nous n'avons au bout du compte pas trouver de moyen de retourner à Tianjin ou à Beijing, nous avons alors décidé de trouver un hôtel et de trouver une solution une fois installés.

 

Tenter le premier hôtel situé sur la place même où nous étions, qui était bien vu dans le guide Lonely Planet, était une judicieuse idée. Après 10 minutes nous étions déjà dehors. Nous avions pourtant réussi à négocier pour ne pas donner tous les VISAS, mais une responsable est arrivée pour nous dire que cela n'était pas possible. Non découragés, nous voulions prendre un taxi pour nous rendre dans un autre hôtel conseillé. Deux ou trois chauffeurs de taxis ont essayés de nous "arnaquer", mais nous avons senti la supercherie. Devenus des grands habitués de la Chine nous avons pris le taxi qu'il fallait :-)! 

Le deuxième hôtel, le Míngzhū Dàjiŭdiàn, nous accepta sans problème. L'accueil comportait des aquariums désespérément vides avec une eau verdâtre. L'hôtesse d'accueil nous accompagna tout en haut de l'hôtel, plus nous grimpions les étages plus l'air ambiant devenait chaud et humide. Nous arrivions finalement au dernier étage, les deux chambres paraissaient propres, deux ou trois cafard couraient dans la salle de bain de Cyril et Fabien mais celles-ci allaient faire l'affaire vu le prix et surtout sans VISA!

Le reste de l'après midi fut dédiée à la visite de temples, ceux-ci entourent la ville et contribuent fortement à la réputation de la ville. Il était déjà plus de 16H, les lieux touristiques fermaient et le soleil se couchait déjà sur les paysages arides et enneigés. Les lieux étaient particulièrement vide, nous étions quasiment les seuls visiteurs, ce fut ma foie très agréable. 

IMGP3563  IMGP3679 IMGP3549 IMGP3578

La ville nous paraissait étrangement vide et petite, bien différente des autres villes chinoises que nous avions vu. Seuls les monuments semblaient présents . Après être entré à l'hôtel pour nous réchauffer, nous sommes partis à la recherche d'un restaurant et d'un magasin de vêtements,  nous sommes passés du côté historique de la ville au classique centre-ville chinois moderne, criblés de buildings et grandes avenues, le tout décorés de lumières très kitch. Personne ne s'attendait à trouver cet endroit très contrasté par rapport au reste de la ville qui paraissait être une bourgade, il n'en était rien! J'ai donc acheté un jeans que j'ai enfilé au dessus de mon premier. Nous trouvâmes un restaurant sympa, qui servait de la bière pression. Cependant ils ne connaissaient pas le principe de boire un verre sans manger, de plus ils ne savaient pas servir la bière, ils la versaient sans incliner le verre,  situation assez amusante! Puis nous sommes allés diner dans un restaurant pseudo-occidentale où la nourriture était.... Spéciale! Spaghettis bolonaise à l'ananas, pizzas sucrées.

(vidéo & commentaires Cyril EMME)

IMG_0028  IMG_0026

Après ce festin, nous nous sommes accordés un petit massage chinois. Ma masseuse était très mignonne et a tenté de m'expliquer qu'elle me trouvait mignon et sans doute d'autres choses. Mais comme ne parlais presque pas mandarin à l'époque, je n'ai compris cela que quelques semaines plus tard. Nous avons ensuite convenu qu'il serait bon de rentrer le lendemain, nos petits blousons de parisiens ne faisaient pas l'affaire contre le froid et la visite de la ville se fessait très bien en 2 demies-journée. Nous sommes donc rentrés directement à l'hôtel pour dormir et se lever tôt le lendemain.

Le réveil fut pour le moins hasardeux et très matinale. Nous sommes sorti pour prendre un petit déjeuner, qui s'est concrétisé par des barres chocolatées. Malgré le soleil, la température était glaciale. Les poiles de mes narines gelaient à cause du froid . Nous décidâmes alors d'aller dans le fameux "Palais d'été", où la famille impériale chinoise de la dynastie Qing se réfugiait autrefois l'été, pour échapper à la chaleur étouffante de Beijing. A coup sûr ils n'y m'étaient pas les pieds l'hiver! 

Nous avons rapidement passé les bâtiments de l'entrée qui ne semblaient pas présenter un grand intérêt pour arriver directement dans le parc. Nous nous devions d'aller vite pour visiter le maximum de choses tout en ayant la possibilité de rentrer le soir sur Tianjin. Les murs du palais entouraient un immense parc où prônait en son centre un lac gelé. Fabien s'est fait encercler par un groupe de cerf qui pensait que ce denier allait leur donner de la nourriture quand il changeai les piles de son appareil photo. 

(vidéo & commentaires Cyril EMME)

 IMGP3590  IMGP3638 IMGP3613

Le paysage était magnifique, le soleil venait taper sur la glace et donnait une légère réverbération accompagnée de brume. Un bâtiment typique chinois prônait au milieu du lac en haut de la colline. C'est alors que nous décidâmes de traverser le lac à pieds. De nombreux Chinois le faisaient, alors pourquoi pas nous? Nous eûmes plusieurs frayeurs lorsque la glace craquait, un petit coup d'adrénaline bien amusant. Certains étaient ensuite retissant à rester sur la glace:-)! Nous participâmes ensuite à l'activité sportive du parc, le patinage sur glace. Les patins étaient tous inadaptés à nos pieds. Résultat, nous nous sommes démontés les chevilles avec en bonus les chinois qui se moquaient de nous, énorme! ;D 

IMGP3660 IMGP3592 IMGP3716 IMGP3688

Nous avons ensuite visité le reste du parc, contemplé une colonie de poissons, puis déjeuné au Dongpo Restaurant juste en face de notre hôtel. Comme d'habitude une table bien remplie avec de la nourriture délicieuse, pour 3 fois rien, un vrai plaisir!

IMGP3699 

Je voulais avant de quitter Chengde visiter un bâtiment qui m'avait intrigué lorsque j'avais regardé quelques photos de la ville lors de ma nuit blanche, le temple Putuozong Sheng Miao qui est en faite une reproduction du fameux Potola de Lhassa. Le résultat fut à la hauteur de mes attentes. Le bâtiment très coloré était vraiment imposant. Il se trouvait sur le haut d'un flanc de colline et abritait des grandes cours intérieures semi-ouvertes. Nous avons également fait honneur à cette place en jouant au Jian Zi, sorte de volant de badminton composé de plumes et de petits disques en métal à son extrémité.

IMGP3800 IMGP3749_50_51 IMGP3787 IMGP3782_3_4 IMGP3769_70_71

Nous sommes ensuite rapidement parti vers la gare routière pour prendre un bus vers Beijing, 7h de voyage où nous avons failli mourir 250 fois car le chauffeur de bus doublait comme un taré, encore une fois, une modalité pour un Chinois.

Ce voyage m'a permis une fois de plus de prendre conscience que, la Chine qui est en pleine expansion depuis maintenant plus 20ans, se modernise vite et dans une certaine mesure mal. Les buildings gris poussent de partout à une vitesse phénoménale. Ils viennent enlaidir le paysage et n'ont rien d'une architecture chinoise, comme on dit, c'est le progrès, certes. Si vous souhaitez visiter la Chine, je vous conseil d'y aller le plus vite possible, la Chine change littéralement de visage et c'est bien dommage.

IMGP3850 IMGP3854 IMGP3848

Voyage réalisé le 28/12/2008

28 juillet 2009

Mon départ de Chine

# 0

Voilà, la Chine c'est fini,

IMGP4289 Après 9 mois passés en Chine je quitte le territoire pour un certain temps, encore indéfini. En effet, mon école me permet de retourner en Chine pour les deux années d'études qu'il me reste. Je réaliserais ma prochaine année à l'école de San Francisco, qui sera une toute autre expérience mais tout aussi intéressante à coup sûr. Je ne sais pas encore ce que je ferrais la dernière année, si je reviens en Chine je serais à Beijing... Mais revenons à notre sujet.

De façon globale cela m'a permis de découvrir un tout autre univers, une toute autre culture et donc d'avoir une ouverture d'esprit beaucoup plus large. On prend du recul par rapport à sa propre culture, on compare. Il est clair que la Chine s'occidentalise, ou plutôt devient clairement capitaliste, voir ultra-capitaliste. Cela est un fait, cependant cela ne fait pas tout. Je suis chaque jour, ce depuis mon arrivée, en train de découvrir des comportements, des choses qui m'étonne de la part des Chinois. Ces quelques mois m'ont permis de cerner un minimum la Chine et les Chinois bien que que je suis bien loin de "tout connaître".

Des échanges culturels ont eu lieu, mais bizarrement peu avec des Chinois. En effet je n'ai pas lié de liens amicaux fort avec des Chinois, par défaut d'avoir trouvé quelqu'un "qui collait". Ne parlant pas la langue cela restreint en effet la chose, mais tout de même, on remarque qu'il y a peu d'échanges entre les étrangers et les Chinois, je ne connais très peu, voir pas d'étrangers, qui ont lié d'une amitié avec un Chinois. Bien sûr, nous faisons des connaissances, bien sûr nous fréquentons des Chinois, mais cela ne va souvent pas plus loin et le sentiment est partagé par la plupart des étrangers.

Via mon ami Guennadi je me suis plutôt intégré dans un environnement Russe; une culture plus proche de la notre. L'entente est vite passée et j'aime bien leur culture culinaire, chose importante pour moi! (Ya des choses avec lesquelles je ne connais pas)

C'était pour moi la première fois où je me retrouvais dans un endroit où je comprenais rien. En effet, lorsque l'on arrive la Chine est sans repères . Pour un non initié il est très difficile de comparer des caractères comme on le ferait pour un pays avec un alphabet latin, de plus peu de Chinois parlent anglais. Au début on ne sait jamais trop où l'on va ni ce que l'on mange, mais c'est souvent très bon alors peu importe! On apprend vite les mots et phrases qui vont bien et la Chine se révèle ensuite relativement facile à vivre, il ne faut pas trop en demander, je parle du minimum vitale.

Globalement je tire une très bonne expérience de la Chine. C'est un pays qui peut-être déprimant comme magique,muraille de Badaling  suivant où vous vous trouvez. Globalement les Chinois sont agréables mais souvent pas très réfléchis, la méthode d'éducation y joue beaucoup je pense. C'est un pays à visiter à coup sûr, mais dépêcher vous car la Chine est en pleine transformation et pas franchement dans une bonne voie pour le côté esthétique. Les tours poussent de partout, c'est infernal. 

Une chose qui à beaucoup joué dans le fait que j'ai apprécié la Chine est le coût de la vie. En effet, là-bas je mangeais plus des 3/4 du temps à l'extérieur, je ne compte pas les restaurants et boites que j'ai fais sans trop compter. Les taxis et transports en commun coûte une misère tout comme les billets de train.

Bien entendu j'aurais encore beaucoup de choses à dire dans ce post, mais j'y reviendrais sans doute plus tard, pour l'instant je publie ce post avec un peu de retard. Depuis mon retour en France, je suis pas mal occupé et je ne prend pas le temps de bloguer. Pourtant j'ai encore plein de choses à partager!

Ecrit en grande partie le 8 juillet au matin GMT+8 avant mon vol pour la France.

 

25 juin 2009

Le prix d'une pastèque?

# 1

Juste par curiosité, combien ça coûte une pastèque entière de ce type en France?

 IMGP8446-2

A Tianjin dans la rue sans négocier c'est 1,5€.

Fin des examens, c'est le début de la fin

# 0

"Ca c'est fait!"

J'ai fini hier ma 3 année à SUPINFO dans l'université technologique de Hebut avec cette série d'examens qui s'est bien passée. On en a profité pour faire un tour dans notre restaurant à Jiaozi(raviolis) favoris qui pour l'été sert de la pression:

IMAG0045 IMAG0044

Nous avons bien arrosé la chose en plus de nos amies Russes qui avaient également fini leurs examens et pour certains obtenu des bourses scolaires pour étudier en Chine. La chaleur fessant et du fait qu'il est rare de trouver de la bière pression en Chine nous n'avons pas lésiné sur les peintes! 

Pour ceux qui serait intéressés, j'ai mis une carte ci-dessous. Lorsque vous sortez de l'université vous allez tout droit dans la food street puis vous prenez la première à gauche, continuez sur 20m sur la droite de la rue, voilà vous y êtes!

Agrandir le plan

23 juin 2009

Le métro à la Chinoise

# 0

Lorsque le métro est blindé et qu'il n'y a plus de place assise la dernière solution est bien entendu de rester debout. En réalité non, j'ai croisé un Chinois dans le métro de Tianjin qui à trouvé la solution et a priori ça n'étonnais que moi:

 IMAG0037

Ce dernier à prit son petit siège pliant sur lequel il peut s'asseoir pour patienter lors de son voyage. Beaucoup de Chinois sont adeptes de ces petits sièges, ils adorent s'y asseoir dans la rue simplement pour regarder ce qu'il s'y passe...

17 juin 2009

Je suis Chinois et je passe en premier!

# 0

Le Chinois s'entête, il veut passer en premier.

C'est même une fierté, de ne "pas perdre la face" et que lorsque l'on a décider de passer, on passera coûte que coûte devant l'autre. Pas mal de personne m'en avait parlé à mon arrivé. Effectivement, au fur et à mesure que je vie en Chine je comprend la chose. Je vais illustrer mes propos pas quelques exemples de situations :

En voiture:

Les Chinois et plus particulièrement les taxis sont les rois du zizagement et du changement de voie expresse pour gagner une ou deux places qu'ils perdent 5 minutes plus tard. Etonnamment, je trouve qu'il y a peu d'accident proportionnellement à leur conduite dangereuse mais lente; "mànzǒu" (signifie "prend soin de toi mais littéralement "marche doucement") comme ils savent si bien le dire et le faire.

Ascenseur et métro:

Typiquement, vous voulez sortir d'un de ses 2 moyens de locomotion. Le Chinoi va vouloir entrée avant que vous sortiez. Tous devant la porte prêt à surgir, dès que celle-ci est ouverte, ils tenteront de rentrer même en voyant que vous voulez sortir et que vous libériez une place.


Les trajectoires:

En effet, j'ai remarqué quelque chose qui me fait rire lorsque je marche dans Tianjin. Lorsque je traverse une route et que ma trajectoire coupe celle d'un vélo ou d'une voiture, leur comportement m'étonne, j'illustre: 

T

Moment T: La voiture ou le Chinois est en rouge, je suis en bleu, nous avons tout deux droit à vitesse constante.

T+1logique

Moment T+1 (logique occidentale): Ayant largement le temps de passer en croissant sa trajectoire, la logique serait que le véhicule chinois maintienne sa trajectoire et sa vitesse.

T+1bisare

Moment T+1 (logique chinoise): Le véhicule me voyant va vouloir passer devant moi, parcourant une plus grande distance et le plus souvent en accélérant, m'amenant souvent à m'arrêter pour ne pas qu'il me percute.

A Carrefour:

Je suis le plus souvent simple piéton (sans caddie). Certains rayon sont petits et il n'y a pas la place pour plus de deux caddies. Si un rayon est déjà encombré de caddies sur le côté et que vous voulez passer, le Chinois va venir sans hésitation s'encombrer dans le peu d'espace qu'il reste. Il ne fera pas 1m de plus n'ayant pas de place et vous, vous êtes bloqué. 

Mon explication est peut-être floue, mais dans l'idée c'est je préfère bloquer le passage inutilement que de laisser passer ceux qui le peuvent.

Dans la file d'attente:

Je vous invite à consulter l'article que j'avais déjà publié.

Conclusion:

Ca se passe comme ça dans 95% de ces situations, on voit ici une différence culturelle ou peut-être un manque ou une différence d'éducation? 

Il faut rester calme par rapport à ça, malgré tout il m'arrive parfois que ça m'agace quand la situation est vraiment débile (plus typiquement la situation de Carrefour). Et ne croyez pas que ceux-ci vous feront une faveur par ce que vous êtes étranger, à moins d'être une fille et de tomber sur un Chinois intéressé :).

03 juin 2009

Le plus grand écran d'Asie

# 3

L'actuel plus grand écran d'Asie et donc par extension de Chine est à Pékin. Il mesure 250*30m et se trouve à "The place" nouvelle place de shopping de la capitale. Toutes sortes d'animations y prennent place dont des scènes des fonds marins ou encore de l'espace. Le rendu est vraiment impressionnant: 

Attention, l'écran s'éteint à 22H et la fin des animations avec fond sonore s'arrêtent à 21h30, du moins lorsque j'y suis passé.

Sources: site officiel JO 2008

Scoop.it Chine

Mes Partenaires

Envoyez moi un email!

Moteur de recherche interne

  • Loading

Recent Comments

About Me

Blog powered by TypePad